Premier Forum européen de l'accessibilité numérique
Les services en ligne accessibles, pour le bénéfice de tous

29 janvier 2007, 9h-18h
Cité des sciences et de l'industrie - 30, avenue Corentin-Cariou - 75019 Paris

 
  English version
Version imprimable

Le Web mobile, partout et pour tous ?

Dominique Hazaël-Massieux (France)
ERCIM / W3C
dom@w3.org

Information sur l'auteur


Dominique Hazaël-Massieux participe actuellement aux projets suivants:

Dominique est également intéressé par les technologies du Web Sémantique; il a participé en particulier au projet Gleaning Resource Descriptions from Dialects of Languages (GRDDL)

On pourra trouver plus d'information sur le blog professionnel de Dominique: http://people.w3.org/~dom/

 

Résumé


En mai 2005, le W3C a lancé l'Initiative pour le Web Mobile (Mobile Web Initiative, MWI en abbrégé) pour soutenir et développer l'usage du Web sur les appareils mobiles - téléphones portables, assistants digitaux, etc..

L'accès au Web sur les appareils mobiles, bien qu'en progression rapide et probablement appelé à devenir le moyen d'accès majoritaire au Web dans les années à venir, reste aujourd'hui freiné par un certain nombre de facteurs : difficulté d'utilisation du fait des limites matérielles de l'interface utilisée, prix et lenteur de l'accès au réseau, disponibilité et accessibilité d'un contenu correspondant aux attentes de l'utilisateur.

Cette initiative, spécifiquement parrainée par dix-neuf membres du W3C, rassemble les différents acteurs de la chaÓne de production de contenu associée au Web sur les appareils mobiles : les opérateurs, les producteurs de contenu, les vendeurs de systèmes d'apdatation de contenu, les développeurs de navigateurs Web, et les développeurs d'outils de création de contenu.

Ces acteurs collaborent au sein des trois groupes de travail qu'abritent l'initiative à ce jour :

Par bien des aspects, les difficultés rencontrées par les utilisateurs du Web sur les appareils mobiles ressemblent à celles recontrées par les utilisateurs handicapés : capacité de vision limitée, difficulté ou impossibilité d'utiliser un système de pointage, problème de distinctions des couleurs, nécessité de guider et assister le remplissage des formulaires, difficulté d'utiliser une navigation purement contextuelle, etc.

Ces similarités expliquent les nombreux points communs qui existent entre les Web Content Accessibility Guidelines et les Mobile Web Best Practices, et confortent aussi l'idée selon laquelle rendre un site plus accessible pour les personnes handicapées aide fortement à le rendre plus accessible à travers d'autres moyens d'accès que les ordinateurs classiques.

La mobilité garde cependant des spécificités, de sorte que les Mobile Web Best Practices imposent des contraintes additionnelles ou différentes de celles proposées par WCAG, et n'insistent pas non plus sur tous les points ce que WCAG présente.

Sur un registre différent, la question de l'accès des personnes handicapées au Web via les appareils mobiles reste encore relativement peu explorée, et laisse entrevoir de possibles collaborations entre les groupes de travail de l'Initiative pour l'Accessibilité du Web et l'Initiative pour le Web mobile.


Dominique Hazaël-Massieux <dom@w3.org>

Retour à la liste des articles
Aide - Plan du site - Contactez-nous