Coûts et bénéfices de l’accessibilité numérique

5e Forum Européen de l'Accessibilité Numérique

28/03/2011, 9h - 18h
Cité des Sciences et de l'Industrie - 30 Avenue Corentin Cariou 75019 - Paris, France

 
  English version
Version imprimable

Réduire le coût tout au long de la chaîne de production

Jean-Marie d'Amour (Longueuil, Quebec)
Institut Nazareth et Louis-Braille
jean-marie.damour (at) rrsss16.gouv.qc.ca

Information sur l'auteur


photo Jean-Marie d'Amour

Détenteur d'une maîtrise en éducation, c'est en 1996 que Jean Marie D'Amour découvre le potentiel du Web pour les aveugles. Il est l'auteur d'un manuel sur l'utilisation de l'informatique avec JAWS et Window-Eyes et d'une formation en ligne sur l'accessibilité du Web. Après dix ans comme formateur en informatique adaptée, il intervient maintenant au niveau de la recherche et de l'enseignement dans le domaine de l'accessibilité.

 

Résumé


Avertissement : Les articles résumés de cette conférence ont été préparés par BrailleNet qui en assume la pleine responsabilité. En revanche, les supports de présentation (articles longs ou transparents) ont été fournis par les auteurs eux-mêmes.

L’un des critères de réussite dans un projet de développement accessible est son coût. Le coût du projet dans son ensemble bien sûr, mais plus particulièrement la portion des ressources que l'on doit imputer à l'accessibilité. Sans sacrifier les objectifs d'accessibilité, il faut minimiser cette part le plus possible afin d’éviter un rejet pur et simple de l'accessibilité ou l'imposition de limites au niveau des objectifs.

L'accessibilité étant une dimension nouvelle, elle ne peut espérer mobiliser la part du lion d'un budget. Parlant, de plus, au nom d'une minorité d'utilisateurs dont les besoins sont peu connus des développeurs comme des décideurs, l'accessibilité se glisse trop souvent dans les projets par la porte arrière et doit donc d'autant plus justifier ses coûts.

En s'appuyant sur des exemples de projets concrets, de petite ou de grande envergure, il apparaît que la réduction des coûts exige que l'accessibilité soit prise en compte dès les premières étapes de la conception. Les choix faits en début de processus doivent être faits soigneusement pour ne pas compromettre l'atteinte de certains objectifs.

Ainsi, il faut que les décideurs autant que le maître d'oeuvre et ses plus proches collaborateurs comprennent les bénéfices de l'accessibilité et ses exigences méthodologiques dont notamment une participation active et continue à tout le processus décisionnel, et ce, du début jusqu'à la fin du projet.

Il importe aussi que les acteurs clés soient correctement formés, car l'accessibilité ne peut reposer seulement sur les épaules d'un expert interne ou externe si bon soit-il.

Enfin, les responsabilités de chaque intervenant doivent être clairement définies et la vérification de l'accessibilité intégrée à chaque étape du développement si l'on veut éviter les retours en arrière toujours coûteux.

Documents



Retour à la liste des articles
Aide - Plan du site - Contactez-nous