Coûts et bénéfices de l’accessibilité numérique

5e Forum Européen de l'Accessibilité Numérique

28/03/2011, 9h - 18h
Cité des Sciences et de l'Industrie - 30 Avenue Corentin Cariou 75019 - Paris, France

 
  English version
Version imprimable

Appendice 2 : Coûts et bénéfices de la téléphonie mobile accessible – Code Factory

Caroline Ragot (Espagne)
Code Factory

Information sur l'auteur


Photo Caroline Ragot

Caroline est la Directrice Adjointe de Code Factory, elle est responsable de la gestion globale et la stratégie de la société. Elle seconde le PDG Eduard Sánchez pour toutes les questions importantes de l’entreprise.

Code Factory, entreprise espagnole basée à Barcelone (Espagne), est le leader mondial sur le marché des technologies mobiles accessibles. Code Factory développe des lecteurs d'écran, agrandisseurs d'écran et interfaces Braille compatibles avec une très large gamme de téléphones portables grand public. Sa mission est d'éliminer les barrières à l'accès aux technologies mobiles pour les personnes aveugles et malvoyantes. Ses solutions accessibles sont vendues dans plus de 50 pays et en plus de 30 langues. Parmi ses clients, nous pouvons citer les associations nationales pour personnes aveugles comme la ONCE en Espagne, Handicap Zéro en France, mais aussi des opérateurs tels que AT&T, Bouygues Telecom, Cosmote, SFR, TIM et Vodafone.

Caroline a rejoint Code Factory en Février 2007 d’abord en tant que Directrice Marketing. De nationalité Française, elle est diplômée en Management et Marketing International de l'ESC Rennes et de l'Université de Barcelone. Avant de rejoindre Code Factory, Caroline a été consultante freelance en marketing culturel à Barcelone et à Paris.

Caroline a participé à de nombreuses conférences internationales sur l'handicap visuel en tant qu'experte en téléphonie mobile accessible.

 

Résumé


J’ai envie de faire une entorse au protocole des présentations et de commencer par la conclusion. Code Factory c’est un coût d’un peu moins d’un million d’euros par an et le bénéfice est environ 40 000 personnes aveugles ou malvoyantes dans le monde qui utilise un téléphone portable accessible.

Qui d’entre vous, en écoutant des présentations de produits ou projets sur le thème de l'accessibilité, ne s’est jamais posé les questions suivantes:

 

Et bien ce ne sont pas des questions simples :-) mais j’ai envie d’essayer d’apporter quelques éléments de réponses. Au moins essayer de vous expliquer du point de vue de Code Factory quels sont les coûts et bénéfices de la téléphonie mobile accessible.

 

Code Factory pour ceux qui ne nous connaissent pas c’est le leader mondial en technologies accessibles pour téléphones portables grand public. Nous développons des lecteurs d’écran, agrandisseur d’écran, GPS, lecteur de livres DAISY, etc. Nos produits sont distribués dans plus de 50 pays en 30 langues différentes.

----------------------

Pour faire qu’un téléphone portable grand public soit accessible, d’un point de vue technique, il pourrait y avoir 3 options:

  1. Le fabriquant prend en compte l’accessibilité depuis le début et intègre l’accessibilité à tous les niveaux de développement de son produit.
    • Lorsqu’on parle du fabriquant, dans ce cas là on parle plus du fabriquant du système d’exploitation (en anglais Operating System ou S) et pas seulement du fabriquant du téléphone. Dans certains cas le fabriquant du téléphone et le fabriquant du système d’exploitation peut être la même entreprise comme pour les téléphones Nokia, BlackBerry ou iPhone,  mais  ce n’est pas toujours le cas. Par exemple, Google est le fabriquant du système d’exploitation Android que plusieurs entreprises comme Motorola, Samsung ou HTC utilisent sur leur téléphone. De même avec Windows Mobile ou Windows Phone de Microsoft.
    • Le lecteur d’écran est un programme informatique qui a besoin de se communiquer avec toutes les parties du système d’exploitation, il pourrait presque être considéré comme une extension de l’OS. Il est donc plus facile pour le fabriquant qui a développé l’OS et comprend parfaitement sa structure de créer ce genre d’application que pour une entreprise tierce qui doit faire un travail de détective pour deviner comment les choses ont été faites. Pour cette raison, cette option, que le fabriquant prenne en compte l’accessibilité depuis le début, est celle qui garantirait la meilleure accessibilité.
    • Alors pourquoi aucun fabriquant n’a-t-il adopté cette stratégie jusqu’à maintenant ?
    • Probablement pour 3 raisons principales,
      1. Le manque d’expertise, l’accessibilité pour téléphones portables est un sujet très pointu et il y a seulement deux entreprises dans le monde qui peuvent être considérées comme expertes sur le sujet : Code Factory et Talks Nuance.
      2. D’un point de vue technique l’aspect contraignant, l’accessibilité n’est pas une chose qui s’intègre de façon facile et immédiate. On ne crée pas une version spéciale pou les aveugles comme l’on crée un jeu ou une petite app, on doit faire que la version pour tout le monde soit accessible. L’accessibilité doit donc être prise en compte à tous les niveaux.. Et souvent l’accessibilité peut limiter la créativité du fabricant dans le sens où il y a beaucoup de choses que l’on ne peut pas faire si elles doivent être accessibles, comme les effets 3D par exemple. Et ces contraintes peuvent nuire à la compétitivité d’un téléphone grand public. Le marché de la téléphonie mobile étant un marché très concurrentiel.
      3. Délais de développement. Intégrer l’accessibilité dès le début est contraignant on l’a dit mais aussi difficile et donc demande plus de travail ce qui peut rallonger les cycles de développements et les phases de test. Le lancement commercial d’un téléphone grand public pourrait alors être retardé. La question de coût et bénéfice entre donc enjeu. Pour un fabriquant de téléphones on peut parler de jusqu’à 50 millions de téléphones vendus par an. En revanche, pour vous donner une idée de grandeur, on estime à environ 100 000 le nombre d’utilisateurs de Mobile Speak et Talks réunis. 100 000 c’est 0,2 % de 50 millions. L’accessibilité est clairement un atout pour tous, mais elle n’est nécessaire que pour un pourcentage faible de ses clients.
  2. Le fabriquant s’implique et souhaite adapter ses produits pour les rendre accessible.
    • Dans cette catégorie on a principalement 3 exemples : Apple avec VoiceOver pour l’iPhone et l’iPad, RIM avec Oratio pour BlackBerry Smartphones et Google avec TalkBack pour les téléphones Android.
    • Il s’agit de 3 cas très différents donc c’est difficile de les comparer. VoiceOver est de loin la solution la plus avancée de cette catégorie.
    • Ils ont 2 points commun :
      1. Une entreprise tierce comme Code Factory, contrairement à Symbian ou Windows Mobile ne peut pas développer un lecteur d’écran sans leur aide.
      2. Aux Etats Unis, il y a une loi, la section 508 qui demande aux opérateurs de vendre des produits accessibles à tous. Donc pour vendre ses téléphones à un opérateur américain, le fabriquant doit pouvoir dire qu’il y a une façon de les rendre accessible.
    • L’accessibilité chez iPhone arrive très vite. Le premier iPhone est lancé en janvier 2007 et VoiceOver arrive 2 ans plus tard avec l’iPhone 3GS en juin 2009. Pour revenir à la question des coûts, un élément intéressant, il est dit que pendant les premières années, Apple retenait un dollar sur tous les iPhone vendu pour financer le développement de son accessibilité. Pour vous donner un ordre d’idée, le premier iPhone s’est vendu à plus de 6 millions d’exemplaires. VoiceOver est donc gratuit pour les utilisateurs mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de coût d’accessibilité pour Apple.
    • Chez RIM, le fabriquant de BlackBerry l’histoire est un peu différente. RIM intègre l’accessibilité plus tard dans le cycle de vie de ses smartphones. Le premier téléphone BlackBerry apparait en 1999 et RIM commence à travailler sur son API d’accessibilité avec Code Factory en 2008. Les adaptations sont donc plus complexes. Plus on attend plus il est difficile d’adapter un produit grand public pour le rendre accessible. Pour assurer une bonne accessibilité il faut souvent faire des changements important dans le système d’exploitation, des changements qui affecteront des millions de téléphones vendus dans le monde.
  3. Une entreprise tierce se dédie à rendre accessible ce qui ne l’est pas par défaut.
    • C’est le cas d’entreprise comme Code Factory ou Talks Nuance.
    • Avantages, nous sommes des entreprises expertes en accessibilité, nous savons ce qu’une personne aveugle attend d’un lecteur d’écran, et notre mission est l'accessibilité avant tout.
    • Inconvénient, n’étant pas le fabriquant ni du téléphone ni du système d’exploitation il faut vraiment se battre avec chaque téléphone pour les rendre accessible, et on n’est jamais à l’abri de voir notre accessibilité « cassée » par les nouveaux téléphones qui sont lancés par les fabricants, même si le système d’exploitation reste le même. Par exemple entre le Nokia E71 et le Nokia E72 on a eu besoin de faire des changements importants dans notre code pour que Mobile Speak reste compatible.
    • Cette troisième option a donc un coût qui est double:
      1. Le coût d’entreprise pour financer principalement le développement des produits
      2. Le coût pour l’utilisateur qui doit acheter une licence de notre lecteur d’écran
    • Le bénéfice : les personnes aveugles commencent à utiliser un téléphone portable accessible dès 2002 et n’ont pas à attendre juin 2009, date du lancement de la première solution embarquée : VoiceOver pour iPhone.

---------------------

Et donc une licence de Mobile Speak, notre lecteur d’écran pour Symbian et Windows Mobile, combien ça coute ? 225 euros ou 295 dollars prix recommandé utilisateurs finaux. Ce prix inclut :

  1. la marge de CF pour financer le développent du produit +
  2. les royalties que l’on paie à nos fournisseurs de synthèse vocale +
  3. la marge du distributeur qui assure le support technique, selon les pays la localisation du logiciel, et la promotion nationale du produit.

 

En France nous avons la chance d’avoir un partenariat avec HandiCapZéro, SFR et Bouygues Telecom. Et grâce à ce partenariat toute personne aveugle ou malvoyante peut obtenir une licence gratuite de Mobile Speak. Donc dans ce cas, coût utilisateur de l’accessibilité : zéro, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de coût car c’est l’opérateur engagé qui finance ces licences.

225 euros, est ce que c’est cher? Tout dépend avec quoi on le compare et quels paramètres on prend on compte:

---------------------

Pour répondre à cette question je vais vous raconter l’histoire de Code Factory.

Code Factory c’est :

-----------------

Pour aller plus loin dans l’analyse économique. Le coût annuel d’un peu moins d’1 million d’euros c’est

-------------------                    

Conclusion :

­   L’opérateur (comme en France SFR et Bouygues Télécom),

­   L’Etat

­   Le fabriquant de téléphone et/ou de son système d’exploitation,

­   L’utilisateur

Merci !


Retour à la liste des articles
Aide - Plan du site - Contactez-nous