logo de l'Institut de l'Accessibilité Numérique

6e Forum Européen de l'Accessibilité Numérique :

Placer l’accessibilité numérique au cœur des systèmes d’information

26/03/2012, 9h-18h
Cité des sciences et de l'industrie, Paris

 
  English version
Version imprimable

Les applications mobiles accessibles à tous

Susanna Laurin (Stockholm, Suède)
Funka Nu AB
-

Information sur l'auteur


Photo Susanna Laurin

Susanna LAURIN est le PDG de Funka Nu AB, une société de conseil suédoise spécialisée dans l'accessibilité et l’utilisabilité. Funka est  leader en Scandinavie en matière d'accessibilité et participe à l’équipe  MeAC III, dont l’objectif est de mesurer l'état d'accessibilité du Web des Etats membres de l’Union Européenne en 2012. Elle a longtemps travaillé dans le domaine de l’insertion sociale des  personnes aveugles ou malvoyantes. Elle est experte technique pour l’Union Européenne pour le Mandat 376 qui vise l'harmonisation européenne des exigences en matière d'accessibilité dans les marchés publics. Elle participe également à des travaux de normalisation en Suède et en Norvège.

 

Résumé


Avertissement : Les articles résumés de cette conférence ont été préparés par BrailleNet qui en assume la pleine responsabilité. En revanche, les supports de présentation (articles longs ou transparents) ont été fournis par les auteurs eux-mêmes. Ils contiennent davantage de détails, davantage de liens que le résumé ci-dessous. La vidéo, enfin, propose la présentation complète, telle qu'elle a été prononcée lors du forum.

Sa présentation porte  sur les interfaces mobiles accessibles à tous :


Je suis assez âgée pour avoir connu la révolution des technologies de l’information pour les personnes handicapées. Véritablement, une révolution : les gens qui avaient à demander de l'aide pour obtenir des informations et effectuer des services ont pu soudainement lire le journal en même temps que tout le monde, payer leurs factures eux-mêmes, étudier et travailler d'une manière entièrement nouvelle et beaucoup plus égale. La combinaison du développement d'Internet et celle des technologies d'assistance a permis à de nombreuses personnes d’être beaucoup plus indépendantes.

Et maintenant, cela arrive de nouveau, de manière peut-être encore plus excitante. Lorsque les smartphones sont devenus l'élément le plus hype qu’on puisse avoir, plusieurs choses ont changé. Je dirais que du point de vue de l’accessibilité, c'est l'un des meilleurs et l’un des plus grands développements, l’un des plus démocratiques aussi, qui a eu lieu en termes d'information et de communication.

Nous étions tous handicapés.

Tout ceux qui ont essayé de taper une adresse email sur leur mobile, dans le bus ou le train malgré les soubresauts, savent que cela peut être assez difficile. La nécessité d’avoir des surfaces grandes et claires, une vieille recommandation Web pour les personnes ayant des difficultés motrices, est maintenant devenue constitutive de toutes les interfaces mobiles.

Nous utilisons nos mobiles partout. Nous les utilisons à l'extérieur, malgré le soleil, malgré l'éblouissement de l'écran, dans toutes conditions d'éclairage. Cela signifie que l'ancienne recommandation exigeant un bon contraste pour les personnes ayant la vue basse ou atteintes de daltonisme est devenue importante pour tous les utilisateurs.


Sur un petit écran,  la navigation doit être cohérente, compréhensible et claire. C’est, de nouveau, une vieille règle :  il est tout à fait impossible d’avoir une présentation qui se métamorphose constamment, ou d'avoir des liens trop proches les uns des autres.

De nombreuses interfaces tactiles sont conçues à partir d’une règle pratique simple : vous tenez le téléphone avec votre main droite et vous utilisez votre pouce pour exécuter des commandes sur l'écran. Cela signifie que tous les gauchers ont un problème.

Inclusion et intégration

Dans la politique du handicap, l'objectif a été pendant de nombreuses années d'une société inclusive, dans laquelle les produits seraient conçus de telle sorte que tout le monde puisse les utiliser. Le concept de design pour tous est ici essentiel. Il s’oppose aux solutions spécialisées  et aux versions personnalisées, créées a posteriori lorsque vous vous rendez compte que le produit original ne fonctionne pas pour les personnes handicapées.

La success story des smartphones dans le monde entier est la preuve ultime que la conception pour tous porte ses fruits. Le iPhone n'a pas été conçu comme une technologie d'assistance pour les personnes handicapées mais en travaillant à partir d’une conception centrée sur l’utilisateur et le respect des lois américaines sur l'accessibilité, Apple a réussi à créer un produit qui fonctionne très bien pour tous les utilisateurs. Un produit branché que tout le monde veut posséder : quel bon retour sur investissement!


Dans l'avenir, nous n’aurons pas besoin de téléphones spéciaux avec de larges boutons ou des outils spéciaux pour la lecture à haute voix - l'utilisateur pourra décider de la conception des boutons et de la mise en œuvre ou non de la voix synthétique : car tout cela sera intégré nativement dans le produit.

La mobilité est la clé

La plupart d'entre pourraient probablement survivre s’ils ne pouvaient plus, soudain, téléphoner dans la rue, en se déplaçant. Après tout, il fut un temps où tout cela n'existait pas. Mais pour beaucoup de personnes handicapées, la mobilité est en soi une question essentielle. Une personne qui a des difficultés d'orientation ou simplement besoin d'instructions pour s’orienter, instructions sans lesquelles elle ne pas pourrait se déplacer, pour cette personne-là, le portable et ses fonctionnalités d’orientation sont vitales.

Avec l'aide et le soutien que l'utilisateur peut obtenir d'un smartphone, un grand nombre de ces difficultés sont surmontées, en particulier lorsqu'il est combiné aux capacités inhérentes à la navigation GPS, à un appareil photo qui peut être utilisé pour numériser un texte et le lire à haute voix ou encore, à  la possibilité de reconnaissance vocale.

Alors, que suis-je censé faire?

Les recommandations internationales pour l’accessibilité, les WCAG 2.0, manquent de principes détaillés pour les interfaces mobiles. Avec des utilisateurs de plus en plus  nombreux qui surfent avec un smartphone, le besoin d'expertise dans ce domaine est croissant. Funka a élaboré des recommandations pour l'interface mobile accessible avec le soutien financier de la Fondation Internet suédoise. S'il vous plaît utilisez-les !

Vidéo 

http://www.dailymotion.com/video/xq96f4_13-les-applications-mobiles-mieux-accessibles-a-tous-susanna-laurin-funka-nu-ab_tech

Documents



Retour à la liste des articles
Aide - Plan du site - Contactez-nous