7e Forum Européen de l'Accessibilité Numérique :

Faire de l'e-accessibilité une compétence professionnelle

18 Mars 2013, 9h-18h
Cité des sciences, Paris

 
  English version
Version imprimable

Ce qui compte, c'est le cursus !

Klaus Miesenberger (Linz (Autriche))
Université Johannes Kepler
klaus.miesenberger (at) jku.at

Information sur l'auteur


photo Klaus Miesenberger

Klaus Miesenberger est directeur de l'Institut des Etudes Intégrées à l'Université de Linz, en Autriche. Il a une formation en informatique et en économie. Il est responsable de la R&D et de l'enseignement et gère  un centre  pour les étudiants handicapés. Depuis 2001, il est professeur de l'université. Il enseigne les interactions homme-machine et les interfaces pour les personnes handicapées. Son travail de recherche et d'enseignement concerne l'informatique et les technologies d'assistance, l'accessibilité numérique et la conception pour tous. Klaus a été impliqué dans plus de 70 projets de R&D nationaux et internationaux dans ces domaines. Il est membre des sociétés scientifiques et professionnelles IFIP, du groupe de travail "IHM et personnes ayant des besoins spécifiques", de la société autrichienne d'informatique, d'AAATE, d'ACM et de FEDORA, et est impliqué dans un certain nombre d'organisations qui aident à améliorer l'accès et la formation des jeunes aveugles et  malvoyants. Il dirige le Point de contact national pour EDEAN ( réseau europeéen de la conception pour tous et de  l'accessibilité numérique) et a été président de l'Association pour l'avancement des technologies d'assistance en Europe (AAATE)

 

Résumé


Le mot latin "curriculum" décrit ce que les jeunes ont à "parcourir" pour devenir des adultes matures dans la société. Les programmes traditionnels peuvent donc être interprétés comme le consensus social sur ce qu'il est important d'acquérir et mérite une qualification particulière pour entrer, plus tard, dans la vie professionnelle.

 

Le handicap et l'e-inclusion peuvent être analysés dans cette perspective. D'un côté, presque tout le monde sera d'accord sur le fait que nous devons donner aux personnes handicapées les outils dont ils ont besoin pour être indépendants, autonomes et bien insérés dans la société. Mais par ailleurs, la société modifie difficilement les structures, l'état d'esprit, l'organisation profonde des institutions qui empêchent ces personnes handicapées de profiter pleinement des technologies d'assistance et de l'accessibilité des technologies de l'information et de la communication (TIC).

 

Alors que le monde connaît une révolution des TIC, étroitement liée à la mondialisation et la globalisation, les structures en place se transforment et les changements sociétaux s'accélèrent. Les consensus les mieux établis et les plus résistants sont remis en cause, et en particulier les programmes, nationaux ou régionaux, doivent être réexaminés. Cependant, pour l'instant, la plupart des programmes semblent ignorer le nécessaire développement de l'accessibilité pour les personnes handicapées et de l'e-inclusion.

 

Je propose une initiative qui consisterait à:

Sur cette base, il devrait être possible de définir un premier ensemble extensible de sujets qui serviraient de base modulaire pour la mise à jour des programmes et la fourniture de supports de formation.

 

Le réseau eAccess+, financé par l'Union Européenne, (www.eaccessplus.eu) s'est engagé modestement dans cette voie en recueillant des informations sur les programmes existants qui pourraient servir de base pour des études comparatives. Il est sans aucun doute nécessaire qu'un effort beaucoup plus important soit entrepris en commun pour analyser et influencer l'enseignement généraliste existant et les programmes spécialisés, afin d'encourager l'adoption de l'e-accessibilité.

 

Si on n'enseigne pas l'e-accessibilité, rien ne changera !  Venez et participez !

Intervention de Klaus Miesenberger (sur YouTube, en anglais)

Documents



Retour à la liste des articles
Aide - Plan du site - Contactez-nous
Valid XHTML 1.0 TransitionalCSS Valide !