logo BrailleNet

8ème Forum Européen de l'Accessibilité Numérique :
L'utilisateur au coeur de l'accessibilité numérique

31/03/2014, 09h00 -18h00 - Accueil à 8h30
Cité des sciences et de l'industrie - Universcience - Paris

 
  English version
Version imprimable

L’évaluation de l’expérience utilisateur... une étape incontournable

Christian BASTIEN (Metz)
Université Lorraine - Metz

Information sur l'auteur


Christian Bastien

Christian BASTIEN est Professeur à l’Université Lorraine - Metz , directeur du laboratoire de Psychologie Ergonomique et Sociale pour l’Expérience Utilisateur. Il est titulaire d’un DEA de Psychologie des Processus Cognitifs, d’un DESS d’Ergonomie et d’une thèse en Psychologie Cognitive, mention Ergonomie, qu'il a obtenu en 1996 de l’Université René Descartes – Paris 5. Christian Bastien est actuellement Professeur à l’Université Lorraine - Metz où il dirige le laboratoire PErSEUs (Psychologie Ergonomique et Sociale pour l’Expérience Utilisateur, EA 7312). Il a été Maître de Conférences à l'Université René Descartes , après avoir travaillé comme ingénieur expert à l’Institut de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA). Christian Bastien a été chercheur au Centre de Recherche Informatique de Montréal. Ses travaux de recherche portent sur les usages des logiciels interactifs et du Web, sur les méthodes de conception centrées sur les utilisateurs et sur les méthodes d’évaluation ergonomique.


 

Résumé


On parle aujourd’hui d’Expérience Utilisateur ou User Experience (UX) plutôt que d’ergonomie. Mais quel que soit le terme employé c’est une démarche qui, si elle est intégrée en amont, permet une meilleure productivité, une meilleure efficience des produits, une diminution des coûts de formation et de support, et surtout une satisfaction accrue des utilisateurs, et donc des ventes accrues et de meilleurs revenus.

Si on n’est pas capable de certifier la qualité ergonomique d’un produit ou d’une application logicielle, il est en revanche possible de se référer à des normes pour la mise en place d’une approche centrée sur l’utilisateur.

Un même cahier des charges peut produire différentes de solutions de conception des services, des produits et des interfaces. Ce n’est donc pas le cahier des charges seul qui détermine un bon produit. Il est donc nécessaire d’évaluer ce produit avec ses utilisateurs. Et pour cela on ne peut pas se contenter d’une seule technique ou approche.

On distingue quatre catégories dans les méthodes d’évaluation:

  1. méthodes d’évaluation basées sur les modèles
  2. L’évaluation basée sur les modèles prend en compte les objectifs du service proposé ainsi que les étapes par lesquelles l’utilisateur doit passer pour accéder au service. Elle est très peu utilisée, pour des raisons de complexité et de mise en œuvre.

  3. méthodes d’évaluation basées sur les méthodes d’inspection
  4. L’évaluation basée sur les méthodes d’inspection ergonomique vise à déterminer jusqu’à quel point l’interface est conforme aux recommandations. Cela permet d’identifier les choix de conception qui pourraient être non-conformes aux préconisations. Cette méthode d’évaluation permet d’analyser des produits très tôt, sans obligation d’attendre le produit fini.

  5. les tests utilisateurs
  6. Les tests utilisateurs permettent d’identifier des problèmes d’interaction en mettant les gens dans des situations réelles. Les participants doivent réaliser des tâches pour lequel le produit a été développé et les données de performance qui en résultent peuvent être complétées par des questionnaires de satisfaction. Cette méthode d’évaluation peut se révéler très coûteuse. Avec Internet, on peut éventuellement faire ces tests utilisateurs à distance. L'Université de Lorraine a développé un processus de test à distance. EVALYZER est un petit plugin installé dans le navigateur qui permet de capter les comportements interactifs, éventuellement complétés par des prises vidéo via une webcam, sur des serveurs distants. Cela permet d’automatiser les tests mais aide aussi à explorer et analyser les données automatiquement.

  7. les questionnaires de satisfaction
  8. Ces questionnaires peuvent comporter en général d’une douzaine à une centaine de questions. Leur contenu est libellé de façon à être facile à comprendre et les réponses formulées en termes d’accord ou désaccord.

En conclusion, pour être capable d’évaluer correctement la qualité d’un produit du point de vue de son utilisation une approche hybride combinant plusieurs méthodes est nécessaire.

video de la présentation faite par Christian Bastien


Retour à la liste des articles
Valid XHTML 1.0 TransitionalCSS Valide !