Logo V-Technologies Rendons la digitalisation accessible

V-Technologies s'est intéressé à l'accessibilité dès 2004, alors que la loi sur le handicap n'était pas encore promulguée, et encore moins le décret concernant l'accessibilité numérique. La mise en place par BrailleNet des premières formations dans le domaine a été un vrai déclencheur. Au fil des années, l'accessibilité est demeurée en filigrane de nos réalisations, sans que soit exprimée de véritable demande chez nos clients, qu'ils soient privés ou même publics. Pour ces derniers, l'exigence d'un respect du Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations (RGAA) était un paragraphe obligatoire, à placer dans leur Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP).

La chance de participer depuis l'an dernier, aux côtés de BrailleNet et d'Access42, au groupement en charge de “l'amélioration de l'accessibilité des systèmes d'information des employeurs publics', autour du RGAA 3.0, nous permet désormais de contribuer plus largement à cette amélioration. En effet, il ne s'agit plus seulement d'accompagner des organismes dans leur démarche ou de produire des applications et contenus plus accessibles, mais également de fournir à la communauté des développeurs des ressources directement exploitables, leur faisant ainsi gagner un temps précieux dans leurs travaux de “digitalisation accessible”.

Des experts et une équipe formés

Le premier salarié de V-Technologies, devenu en 2004 expert en évaluation de l'accessibilité (EAE), a immédiatement transmis le “virus aux équipes. C'est ainsi que, de 2005 à 2014, six autres EAE (chefs de projet, développeurs, intégrateurs) ont suivi la formation AccessiWeb. Leurs connaissances ont été mises à jour début 2015, à l'occasion de l'arrivée du RGAA 3. Cette année a vu également la montée en compétence de deux nouveaux chefs de projet, d'une chargée de communication et d'un directeur de production, formés à l'évaluation, mais aussi de six développeurs ou intégrateurs qui ont acquis des compétences, techniques... pour la mise en oeuvre. Dans l'équipe de production, une personne sur deux est désormais formée à l'accessibilité. Ils constituent chez V-Technologies notre mini GTA (Groupe de Travail AccessiWeb) qui se réunit régulièrement et partage expériences et savoir-faire.

Ce sont les EAE AccessiWeb qui assurent les audits pour les sites de nos clients (voir ci-après l'exemple du Bas-Rhin) mais aussi, dans le cadre du groupement évoqué plus haut, une partie des inspections pour le tout jeune label e-accessible de l'État. Ce fut le cas pour la labellisation du site du Conseil départemental du Pas de Calais, premier à obtenir ce label, avec un niveau 5 étoiles”.

Des applications riches accessibles

Les recommandations RGAA 3 et le label e-accessible ne sont pas réservés aux sites Internet. Ils peuvent s'appliquer à des intranets, des extranets et des applications Web avec des fonctionnalités avancées. Les navigateurs Web ont considérablement évolué ces dernières années. Ils permettent désormais de proposer des applications complexes. Il est maintenant possible de créer en ligne un client e-mail, ou encore une suite bureautique complète.

Nous réalisons une veille constante sur les outils permettant de rendre les applications de plus en plus riches. Toutefois, ces outils ne fournissent par défaut aucun système de gestion au clavier ou de support des technologies d'assistance. Notre équipe est ainsi formée à la création d'applications riches accessibles avec les technologies récentes. Nous travaillons en particulier avec les bibliothèques et frameworks  AngularJs, React, BackbonesJs. Nous créons et migrons des applications Web en suivant les grilles de test ARIA (Accessible Rich Internet Applications) du référentiel RGAA 3.

Pour partager avec le plus grand nombre nos recherches sur l'accessibilité des bibliothèques et frameworks, nous sommes également contributeurs de projets open source. Ceci nous permet de mettre à disposition de la communauté des corrections et des créations de design patterns accessibles, comme :

D'autres chantiers autour des CMS (Content Management System) et des applications mobiles sont en cours.

De l'accompagnement au long cours : l'exemple du Conseil départemental du Bas-Rhin

V-Technologies accompagne, depuis le début de cette année, le Conseil départemental du Bas-Rhin dans la mise en accessibilité de son site principal, bas-rhin.fr, un site relativement ancien et développé en environnement Microsoft Windows (SharePoint). Les enjeux pour cette collectivité sont principalement l'amélioration de  l'accessibilité de ce site Web et de tous ses contenus (images, vidéos, articles, documents..) mais aussi, à plus long terme, l'adoption d'une démarche d'accessibilité pour l'ensemble de ses projets de réalisation numérique.

La première étape de ce processus a été pour nous la réalisation d'un audit du site existant. Il a permis d'identifier un certain nombre d'anomalies représentatives des points de non-conformité et a mis en lumière des besoins de préconisations. Tous les points de non-conformité ou axes d'amélioration ont fait l'objet de préconisations unitaires avec une priorisation en fonction de l'impact sur les utilisateurs (nature du problème, récurrence) et de la facilité de mise en oeuvre (coût technique et humain), de manière à élaborer un plan de mise en conformité réaliste.

En amont des corrections à apporter, une formation de l'ensemble des intervenants - deuxième étape du processus - a été effectuée pour une bonne sensibilisation aux enjeux et aux bonnes pratiques en matière d'accessibilité. Pour  l'équipe de la DSI (Direction des Systèmes d’Information), six ateliers d'une demi-journée à distance, organisés par thématique, ont permis d'examiner précisément les actions techniques à entreprendre. Pour l'équipe éditoriale, l'objectif à atteindre consistait à produire un contenu accessible (contributions et mises à jour du site, élaboration de documents accessibles proposés en téléchargement). Un guide des bonnes pratiques en matière éditoriale a été rédigé ; son objectif est de servir de bible aux équipes actuelles ou futures.

V-Technologies suit actuellement les équipes internes du Bas-Rhin dans la mise en oeuvre des corrections sur le site (troisième étape), mais apporte aussi son conseil en matière de nouvelles prestations (préconisations dans de futurs cahiers des charges, validation de maquettes graphiques…)...

Sur la base du travail actuel et des documents fournis, le Conseil départemental dispose de tous les éléments lui permettant :

Nous contacter : mailto:guillaume.lory@vtech.fr